très beau paysage naturel ensoleillé

Réussir son référencement naturel (3)

Le contenu d’un site Internet

Nous avons vu lors de mon dernier article Les contenus à bannir

Nous allons aujourd’hui définir ce qu’est un “bon contenu” aux yeux de Google.

Les bonnes pratiques

1 – Commencez par exposer vos produits ou vos services

 

Eh oui, bien qu’évident, il faut le dire. Présentez en premier votre activité, vos produits, vos services et réservez les appels à l’action et les inscriptions pour la fin.

C’est vrai que les popups intempestives continent de récolter des leads, mais quel est la qualité des ces coordonnées recueillies ?

A-t-on déjà vu un commercial se présenter et commencer par demander à son client de sortir le chéquier avant même de présenter ses produits ?

Considérez votre site internet comme votre surface de vente, commencez par mettre en valeur vos promotions ou vos produits phares. Tout le monde y trouvera son compte : le client, Google et vous même.

2 – Organisez logiquement votre contenu

Plus votre trame sera claire, plus Googlebot et vos internautes atteindront facilement les endroits recherchés.

N’hésitez pas à bien réfléchir à un agencement logique de vos données. Votre façon de présenter vos produits et services en dit long sur votre entreprise. Le contact humain n’étant pas présent, la qualité de présentation sera votre atout commercial.

 

3 – Des articles interressants

Voici un des points les plus importants du référencement naturel. Google veut absolument, concurrence oblige, que les internautes lançant des requêtes sortent satisfaits.

Avez-vous entendu parlé du taux de rebond ? c’est le pourcentage de visiteurs qui quittent une page sans avoir fait aucune action. Ce taux est un des éléments phares de l’algorithme de Google. 

Il nous arrive à tous de rentrer sur un site internet puis le quitter presque aussitôt car nous nous réalisons que nous n’y trouverons pas nos informations.  En ce faisant nous pénalisons le propriétaire du site. Nous montrons que ce site manque de pertinence.

Vous voulez garder vos internautes, et même les transformer en prospect ou client ? Répondez à leurs attentes.

Personnellement, lorsque j’ai trouvé rapidement ce que je cherchais, j’inscrit directement ce site dans mes favoris, classés par sujet, et il y a de fortes chances que j’y retourne un jour.

Comment rendre un document intéressant ? Il y a des règles de copywriting qui peuvent vous y aider, n’hésiter pas à y jeter un coup d’oeil.

4 – La taille du texte

Une rédaction trop longue ennuie, un sujet trop rapidement traité manque d’intérêt !

Quelle est alors la longueur idéale ? Il n’y a pas de règle. Google compare vos textes par rapport à la moyenne de votre domaine. Regardez ce que font vos concurrents et restez dans une mesure moyenne, ce sera parfait.

Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès. En dessous de 300 mots aucun contenu ne peut être apprécié, ni pas Google, ni par vos visiteurs.

 

5 – Le champ lexical

L’époque des mots clés que l’on répétait sans cesse est complètement révolue. Aujourd’hui Googlebot fonctionne en terme de champ lexical. Afin de se faire une idée de votre contenu il va scanner les différentes expressions qui se rapportent au sujet traité.

Regardez ci dessous un exemple tiré du site http://www.rimessolides.com.

Il est également primordial de bien structurer votre écrit avec une introduction bien claire se positionnant d’entrée de jeu dans le sujet, plusieurs paragraphes de développent suivant une logique et une conclusion précise qui va inciter à l’action.

Nous en avons terminé avec ce tour d’horizon de l’aspect convivialité. En suivant toutes ces recommandations vous avez marqué 50% de points. nous verrons dans les prochains articles comment compléter les autres 50% grace à la technique.

Merci de m’avoir lu, n’hésitez pas à commenter ou à poser vos questions.

G. Garnier – responsable développement chez Ironclic